mardi 29 novembre 2016

Maintien de l'institut d'aide-soignants : j'ai favorisé une solution de bon sens

La région Normandie revient sur sa décision de fermeture de l'Institut de formation d'aide-soignants (IFAS) de la Polyclinique de la Baie, à Saint-Martin-des-Champs.
Je me réjouis de cette décision, à laquelle j'ai travaillé depuis plusieurs semaines, rencontrant à plusieurs reprises le président de la Polyclinique, Didier Delavaud, et les vice-présidents de la région, Claire Rousseau et David Margueritte.
Il était important d'intervenir sur ce dossier pour marquer notre attachement à cette école qui fonctionne depuis 1971. La médiation mise en place a permis d'aboutir à une solution de bon sens.
Grâce à l'investissement financier apporté depuis plusieurs années par la Polyclinique, l'IFAS de Saint-Martin-des-Champs continuera de former 36 aide-soignants chaque année. Essentiellement originaires de la région d'Avranches, ils n'ont aucun mal à trouver un emploi.

mardi 8 novembre 2016

Sport : un budget en demi-teinte

Rapporteur du groupe parlementaire Les Républicains à l’Assemblée Nationale dans le cadre de la discussion du projet de loi de finances pour 2017, Guénhaël Huet, député de la Manche, est intervenu vendredi après-midi lors des débats relatifs aux crédits de la mission « Sport, jeunesse et vie associative ».
Après un discours plein de satisfaction du ministre, qui avançait des hausses substantielles de crédits depuis 2012, le député du sud Manche s’est employé à rétablir la réalité des faits et des chiffres : « Sur le programme « Sport », les crédits demandés au titre de l’exercice 2017 diminuent de 1,6 % par rapport à l’exécution de 2012. La baisse est même de 15 % si l’on retranche les 36 millions d’euros destinés à financer les exonérations de charges sur les rémunérations des juges et des arbitres. Ce seul exemple montre que la satisfaction affichée par le Gouvernement est superficielle et trompeuse. Vous savez fort bien, monsieur le ministre, que le périmètre de votre budget pour 2017 n’a rien à voir avec celui des années précédentes. »
Objectif, Guénhaël Huet n’a en revanche pas oublié de saluer le déblocage de 10 millions d’euros en vue de la candidature de Paris à l’organisation des Jeux olympique et paralympiques de 2024. « Cette dotation permettra d’accompagner la génération de sportifs qui se préparent d’ores et déjà à cette échéance. »
Guénhaël Huet a aussi indiqué le soutien que son groupe apportera à la montée en charge du service civique, dispositif créé au cours de la précédente législature, s’inquiétant cependant du financement à terme de son fonctionnement au regard de la volonté affichée par le Président de la République de porter à 350 000 le nombre de jeunes effectuant un tel service. « Accueillir la moitié d’une classe d’âge implique un budget approchant 1 milliard d’euros. Dans un contexte de rétablissement des comptes et de rareté des deniers publics, et compte tenu des nouvelles dépenses annoncées pour 2017 comme pour 2018, nous aurions aimé connaître les pistes d’économies envisagées pour dégager une telle enveloppe… »
Il a également rappelé que le Président de la République avait fait de la jeunesse la priorité de son quinquennat : or, « le chômage des jeunes est de presque 25 % et est largement supérieur à la moyenne européenne ».
Le député a enfin regretté la baisse des crédits destinés à la vie associative, près de 20 % en deux ans. « Cette politique n’est pas cohérente, à un moment où le Gouvernement tente, avec la création du congé engagement, d’adresser un message aux responsables associatifs. »